COMMODE, L’Empereur gladiateur

FRANCK ABED.jpg

Qui ne connait pas Commode, dernier empereur de la dynastie des Antonins, immortalisé par le film « Gladiator » ? On le dit sanguinaire, auteur de la mort de son père et responsable de l’exil de sa sœur. Est-ce seulement vrai ?

Pour lever le voile sur cet empereur à la sombre notoriété, Eric Teyssier se réfère aux sources et démêle la légende de l’histoire.

Etudier Commode, c’est scruter le destin d’un homme dans une période troublée. Lorsque le jeune prince voit le jour, en 161 ; le règne pacifique d’Antonin le Pieux, généralement considéré comme l’apogée de Rome, s’achève.

À sa mort, en 192 soit trente-et-un ans plus tard, l’Empire est affaibli. Commode laisse un Empire fragilisé : chute démographique dû à la peste, aux guerres et aux famines ; faiblesse militaire (pour la première fois, les légions peinent à contenir des barbares) ; et, enfin, récession économique.

Au centre de la crise, Commode semble être à la mesure des malheurs de son temps. Parvenu trop jeune sur le trône, il cède rapidement à toutes les tentations.

Parmi celles-ci, sa passion pour les gladiateurs l’incite à souiller la pourpre des Césars dans le sang de l’arène. Tels les symptômes d’un monde romain fébrile, le règne et la vie de Commode reflètent les forces et les faiblesses d’un régime en mutation, à l’aube de son déclin.

Source



Catégories :Antiquité, Politique

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :