Paris et les rois

Paris, ville de cour (XIIIe-XVIIIe siècle), Boris Bove.png

Paris, ville de cour (XIIIe-XVIIIe siècle), Boris Bove, Murielle Gaude-Ferragu, Cédric Michon (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017, 384 p., 24 €

Paris fut souvent pour les rois la source de vicissitudes et de tourments : Etienne Marcel (1356), les Cabochiens (1413), la rentrée des Bourguignons (1418), la saint Barthélemy (1572), la Ligue (1588-1594), la Fronde (1648-1652), la Révolution imposant le retour dans la capitale du « boulanger, de la boulangère et du petit mitron ».

Le « splendide isolement » de Louis XIV et de ses successeurs (malgré l’intermède 1715-1722) à Versailles semble bien avoir signifié le divorce entre la capitale et son souverain.

Ce livre collectif entend rétablir une autre vérité : la ville et la cour n’ont jamais cessé d’entretenir des liens de proximité et de complémentarité.

On appréciera notamment deux stimulantes études consacrées aux itinéraires royaux, de Philippe Auguste à Henri III (Boris Bove et Caroline Zum Kolk), l’analyse des espaces des fêtes et des cérémonies royales dans le Paris du xvie siècle (Monique Châtenet), celle des « farceurs de cour » à la fin du Moyen Age (Marie Bouhaïk-Gironès), ou encore de la « cour royale » que Marguerite de Valois établit face au Louvre au temps d’Henri IV (Bruno Petey-Girard). Sans oublier d’intéressants parallèles avec Londres, Madrid et Lisbonne.

Source



Catégories :Actualité, Histoire, ROYAUTE

Tags:, , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :